Des mots pour tous

Votre biographe familiale

28 février 2011

L'Homme de Kaboul

kaboulKaboul, ville étouffante par son Histoire, sa violence, la mort qui vous guette à chaque croisement de rues, à chaque feu rouge...

Ouvrir "l'Homme de Kaboul", c'est se plonger dans cet univers brutal, codé, au chaos organisé, sur les pas de notre guide, Oussama Kandar, chef de la Brigade Criminelle de la ville, qui ne peut se résoudre, malgré les vives sollicitations du Ministre de la Sécurité, à classer le "suicide" d'un homme d'affaires local.

Cet homme droit et honnête, ancien héros de la guerre contre les talibans, s'acharne à mener son enquête en utilisant ses réseaux officiels et officieux. Avec l'aide de ses deux fidèles adjoints, il débusque peu à peu des indices confirmant sa thèse. Il devient l'homme à abattre pour un gang de mercenaires lâché à ses trousses.

En Suisse, un jeune analyste des services secrets, déçu par son organisation, qu'il croyait juste, enquête avec minutie sur la disparition d'un des leurs, avec un dossier brûlant, qui affole de nombreux dirigeants politiques et industriels internationaux.

Cédric Bannel nous tient en haleine en imposant un rythme effréné à son enquête menée en parallèle à Kaboul et en Suisse.

Cette coopération Orient - Occident est-elle nécessaire pour mettre à jour la vérité et déjouer ce complot aux répercussions internationales?

"L'homme de Kaboul" fait partie de ces romans que l'on regrette tant d'avoir déjà fini.

Le lire, c'est découvrir un pays avec ses clivages tribaux, ses codes omniprésents, ses incohérences, sa corruption, ses extrémistes capables des pires folies, et, ses modérés, capables de risquer leur vie pour faire triompher un monde plus juste et égalitaire. Un pays, où chaque enjeu est vital.

Le finir, c'est sentir naître une envie d'approfondir nos connaissances sur ce pays, qu'il semble falloir connaître pour le comprendre.

Sur Facebook, ma chronique se résumerait laconiquement en

"Je suis fan de l'homme de Kaboul"!

 

Je remercie les éditions Robert Laffont et canalblog, qui m'ont tiré au sort pour écrire une chronique sur ce roman, que je vous conseille vivement.

 

Posté par cypeloc à 11:40 - Lectures, coups de coeur - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Vous m'avez donné envie !
    Surtout par les temps qui courrent, on a en effet besoin de comprendre cet orient, moyen ou proche...

    Posté par SdO, 28 février 2011 à 13:19
  • Je cours l'acheter.

    Posté par Su, 01 mars 2011 à 16:53
  • Bravo Caro!

    Tu devrais être critique littéraire! Tu y as pensé? Merci, on a envie de le lire.

    Posté par duret, 02 mars 2011 à 14:09
  • Passionnant...

    Le livre a l'air passionnant, je vais vite le lire !

    Posté par Schaeffer Raphaë, 08 mars 2011 à 18:48

Poster un commentaire