Des mots pour tous

Votre biographe familiale

15 mars 2011

Le pays Bigouden

Atelier d'écriture du 8 mars 2011. Nous avions à notre disposition deux débuts d'histoire, il nous fallait en choisir une et rédiger un texte en 20 minutes chrono. J'ai choisi l'introduction suivante:

" Il faisait froid ce soir-là dans le pays Bigouden, on était au mois d'avril. La veille, il avait neigé. L'homme sortit précipitamment de l'église Saint Alour, tenant un sac à la main. Une femme, cigarette à la bouche, dans une 2CV bleu émeraude, veilleuses allumées, l'attendait. L'homme en complet noir s'engouffra dans la voiture. dans le lointain, une sirène de bateau retentit, la 2CV démarra à vive allure. "

Elle roula jusqu'au carrefour le plus proche avant de s'engager sur la grand-route, qui divisait le village. Après quelques minutes, la voiture s'enfonça dans la fôrét de pins pour rejoindre une maison isolée, où on les accueillit chaleureusement.

Le calme inquiétant, qui envahissait la maison, contrastait avec leur course effrénée dans la campagne glaciale. Cette quiétude apaisait les douleurs du vieux Joseph, qui alité depuis plusieurs semaines, s'éteignait lentement, trop lentement....Joseph, fidèle à la tradition familiale, souhaitait que ses dernières prières soient dites à la lueur du cierge pascal. Le curé de la paroisse, ami de la famille, savait répondre aux volontés ultimes de ses fidèles. Il n'hésita pas, ce soir-là, et se laissa guider par Alice, jusqu'à la maison de ses parents.

Le cierge pascal quitta son Eglise de Saint Alour en cette nuit du 4 au 5 avril pour adoucir la fin du vieux Joseph, qui serein quitta les siens, comblé, triste et soulagé.


Commentaires

Poster un commentaire